Séminaire : “Histoire de la résistance allemande au nazisme”

Dans le cadre d’un séminaire du master d’études germaniques de l’Université Bordeaux Montaigne organisé par Hélène Camarade, deux conférences sur la résistance allemande au nazisme mettront le genre au coeur de leur propos :

26 mars, 10h30 : Layla Kiefel : Résistance au national-socialisme et émnacipation : le cas des femmes de l’Internationaler Sozialistischer Kampfbund

9 avril, 10h30 : Agathe Bernier-Monod : Hermann Brill (1895-1959) : acteur de la résistance au nazisme et de sa mémoire

Podcast “Masculinités et nazisme”

Le cinquième épisode du podcast “Du genre dans l’histoire. Enseigner l’histoire avec le genre pour former les élèves à l’égalité des sexes” produit par l’Association Mnémosyne, intitulé “Masculinités et nazisme” est en ligne ici.

Patrick Farges (Université de Paris) y parle de l’ouvrage co-édité avec Elissa Mailänder, Marcher au pas et trébucher. Masculinités allemandes à l’épreuve du nazisme et de la guerre, publié en 2022 chez Septentrion. (Résumé, sommaire et compte rendu)

Extrait du résumé du podcast : “Durant environ une heure, nous revenons sur l’historiographie à laquelle se rattache l’ouvrage de Patrick Farges et Elissa Maïlander, en nous questionnant notamment sur les sources permettant d’étudier une histoire des masculinités sous le nazisme. Ensuite, nous questionnons les moyens utilisés pour imposer les normes d’une certaine masculinité sous le nazisme, et la façon dont la camaraderie a aidé l’imposition de ces normes, et leur expression violente, avant, pendant et après la guerre. Enfin, nous nous demandons en quoi ces normes transforment-elle la société allemande sous le nazisme, en ouvrant les questionnement autour, entre autres, des rapports entre hommes et femmes.
Dans un second temps, Clémentine [Letellier] fait un point sur les programmes scolaires d’histoire, en collège comme en lycée, afin de réfléchir avec Patrick Farges à des sources intéressantes à mobiliser dans nos cours.”

Un podcast produit par l’Association Mnémosyne avec Cécile Béghin. Noémie Gmür et Clémentine Letellier à la technique. Clémentine Letellier à la lecture des textes.

Bonne écoute !

Marcher au pas et trébucher. Masculinités allemandes à l’épreuve du nazisme et de la guerre

Ouvrage collectif dirigé par Patrick Farges et Elissa Mailänder, paru en 2022

Les enjeux de genre appliqués au masculin ouvrent des perspectives pour comprendre la société nazie et le nazisme en guerre. Le régime, qui prônait un idéal de camaraderie et de pureté raciale, réglementa le genre, les sexualités et la procréation par des lois racistes, homophobes, sexistes et eugénistes. Or, la période des années 1930 aux années 1950 fit coexister des contraintes sexuelles et des formes de violence de genre avec l’ouverture de nouveaux espaces d’expérimentation hétérosexuelle. L’attaque de la Pologne en 1939 et la guerre de conquête et d’anéantissement marquèrent une césure importante. En tant que combattants et colonisateurs, les hommes allemands et autrichiens se trouvèrent au cœur de mutations genrées : acteurs de la violence, agents de la guerre et, in fine, porteurs de la défaite. Chaque chapitre du livre explore, dans une perspective d’histoire intégrée du genre (femmes/hommes ; hétérosexuels/homosexuels ; Juifs/non-Juifs), la diversité et l’ambivalence des situations vécues au quotidien par les hommes.

Source, sommaire et description détaillée

Parution d’un compte rendu en français dans Francia Recensio n°3/2023, rédigé par Anne-Laure Briatte : DOI / Lire le compte rendu

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search