“Genre et violence dans les guerres coloniales, la domination coloniale et les luttes de libération anticoloniales”

Appel à communications pour une journée d’étude MKGD et un atelier d’écriture pour doctorant.es ayant lieu les jeudi et vendredi 30 et 31 janvier 2025

Lieu de la rencontre : Zentrum für Militärgeschichte und Sozialwissenschaften der Bundeswehr (ZMSBw), Potsdam

Organisatrices: Prof. Dr. Tanja Bührer (Paris Lodron Universität Salzburg), Prof. Dr. Isabelle Deflers (Universität der Bundeswehr München) und Prof. Dr. Karen Hagemann (University of North Carolina at Chapel Hill) en coopération avec le ZMSBw.

Thème et objectifs

La violence extrême des guerres coloniales et des guerres de libération anticoloniales ainsi que la pratique de la violence structurelle et réelle, inhérente à la domination coloniale, ont fait l’objet d’une attention scientifique accrue au niveau international au cours des deux dernières décennies. Cependant, la dimension de genre reste encore trop peu étudiée, bien que les recherches menées jusqu’à présent sur l’histoire du genre dans les conflits coloniaux montrent que cette catégorie d’analyse a une importance considérable aussi bien comme approche théorique et méthodologique que comme objet de recherche.

Les rôles genrés construits de manière intersectionnelle en lien avec les différences sociales, ethniques et raciales ont façonné et légitimé les capacités d’action des hommes comme des femmes dans les interactions marquées par la violence des conflits coloniaux. Elles ont considérablement influencé les pratiques de violence des envahisseurs coloniaux et les expériences de violence de la population colonisée. Les femmes indigènes dans les colonies ont par exemple été en grand nombre victimes de violences sexuelles sous différentes formes allant de la prostitution forcée aux concubinages forcés en passant par les viols. Les hommes indigènes ont été contraints au travail forcé par les puissances coloniales et recrutés comme soldats dits coloniaux.

Dans les guerres coloniales et les guerres de libération anticoloniales, surtout lorsqu’elles prenaient la forme de guérillas, la distinction faite dans le droit international de la guerre – du moins en théorie – entre les soldats et la population civile était en général totalement abolie. Elles ont été menées très tôt comme des guerres « totales » avec une violence de masse systématique contre l’ensemble de la population à coloniser. Tant les troupes coloniales que les forces armées des mouvements de libération anticoloniaux dépendaient, lors de leurs campagnes, du soutien et des services de la population civile, y compris des femmes. Après les conquêtes coloniales victorieuses, la tyrannie sur la population indigène s’est maintenue de diverses manières. Dans les métropoles impériales, les hommes comme les femmes ont, de manière spécifique à chaque sexe, soutenu la politique guerrière de la conquête coloniale. Les deux sexes ont également participé activement et de différentes manières aux soulèvements et aux guerres de libération qui ont lutté contre l’oppression coloniale.

L’objectif de la première journée d’étude thématique du nouveau réseau de recherche MKGD est d’étudier les interactions marquées par diverses formes de violence dans les guerres coloniales, la domination coloniale et les luttes de libération anticoloniales, dans une approche comparative et en mettant l’accent sur le « genre ». Nous voulons prendre en considération les conflits coloniaux tant à l’époque moderne que contemporaine jusqu’à la fin de la guerre froide et invitons à proposer soit des études de cas contextualisées, soit des comparaisons diachroniques ou synchroniques.

Vous trouverez plus d’informations ici : Télécharger l’AAC complet
 

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Layla Kiefel (12 avril 2024). “Genre et violence dans les guerres coloniales, la domination coloniale et les luttes de libération anticoloniales” Genre en Germ' Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://genregerm.hypotheses.org/1247


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search